CCI Maine et Loire
8, Bd du roi René - CS 60626
49006 Angers cedex 01

Tel : 02 41 20 49 00
info@maineetloire.cci.fr

Étude régionale

Réinventons le commerce

48h pour vous répondreUne question ? Nos conseillers vous répondent !

édition 2022 | Pays de la Loire

CHIFFRES CLÉs, FORMATS INNOVANTS et ÉTUDE SUR LA LOGISTIQUE DU E-COMMERCE

 

Le programme « Réinventons le commerce » initié par le Conseil régional des Pays de la Loire, en partenariat avec la CCI et la Chambre de Métiers et de l’Artisanat des Pays de la Loire, a mis l’accent cette année sur la logistique liée au commerce numérique. 300 e-commerçants de la région ont été interrogés afin de mieux connaître leur organisation logistique. Parallèlement, une étude a été réalisée auprès de 180 points-relais. En voici les principaux enseignements :

 

Les professionnels proposant la prestation Point relais sont en large majorité des commerces de proximité (- de 300 m²) dont l’organisation est indépendante (77 %). Si ce service est proposé en moyenne depuis 6 ans, un quart des points relais a une ancienneté de 10 ans et plus. Pour rappel, ce service est né en France au cours des années 80 du fait du fort développement de la vente par correspondance portée par des marques comme Les 3 Suisses ou La Redoute qui lançait le concept de « 48h chrono ».

 

Les points relais de la région Pays de la Loire dépendent pour la plupart d’un seul réseau. Pickup, filiale de la Poste, est le réseau le plus représenté (43 % des répondants). Les autres enseignes présentes sont Mondial Relay (34 %), Relais Colis (18 %) et UPS (13 %).

Selon les professionnels, l’activité point relais présente l’avantage de générer du trafic supplémentaire, de renforcer la notoriété du magasin et d’augmenter le chiffre d’affaires (réalisation d’achats complémentaires en magasin).

 

En revanche, le partenariat noué avec les enseignes est peu rémunérateur (environ 30 à 50 centimes en moyenne par commande). Les difficultés à stocker l’ensemble des colis mais également les perturbations au quotidien dans la gestion de la relation client (activité chronophage, flux importants aux heures de pointe) constituent les principaux freins et seront les enjeux de demain avec le développement du e-commerce qui va se poursuivre. Plus de 4 points relais sur 10 doivent se résoudre à stocker leurs cartons au sein même du magasin. Le volume de colis au quotidien peut en effet être important : 41 % des commerces en gèrent a minima 50 par jour, que ce soit l’envoi, la livraison au client ou à l’inverse le retour.

 

L’immense majorité des professionnels (89 %) entend poursuivre l’activité point relais. L’impact de la Covid-19 sur les habitudes d’achat en ligne les a sans doute confortés dans cette volonté manifeste de prolonger de nouveau ce service. Celui-ci représente de surcroît un véritable enjeu sur la visibilité et le chiffre d’affaires du point de vente.

 

Pour en savoir plus

 

Chiffres clés :

26 % des commerces de l’échantillon sont points relais depuis au moins 10 ans

Pour 63 % des professionnels, l’activité point relais génère des achats complémentaires en magasin

34 % déclarent rencontrer des difficultés de stockage

41 % des commerces gèrent a minima 50 colis par jour (envoi, livraison, retour)

41 % des commerçants stockent leurs colis au sein du magasin

89 % envisagent de poursuivre leur activité point relais

 

 

Ajout à vos favoris

Cette page a été ajoutée à vos favoris dans votre espace personnel.

Votre contact

Pascal RANCHOUX

02 41 20 54 46

pascal.ranchoux@
maineetloire.cci.fr

Recommander à un ami loader

Agenda et actualités sur ce thème

loader